Entre les deux guerres


1919 :

La réorganisation

M. Langlois, sous-chef depuis 1912 reprend la direction. La situation financière est peu brillante, aucune subvention n'ayant été encaissée depuis 1914.

 

1920 :

Les musiciens et les pompiers décident de se réunir pour fêter en un seul banquet Sainte-Cécile et Sainte-Barbe.

 

1925 :

Cinquantenaire de la Fanfare avec banquet.

 

1932 :

La fanfare verse une allocation à ses membres actifs faisant leur service militaire.

 

1938 :

La fanfare fait sa sortie annuelle en Alsace où elle y est bien reçue malgré une tension grandissante.

 

Les hauts et les bas de la société

 

+ 1922 : la fanfare est déclarée oeuvre d'éducation populaire (tous les jeunes conscrits et appelés sortant de ses rangs ont été reconnus aptes à faire partie des musiques des différentes formations où ils ont été incorporés). En foi de quoi, la fanfare demande l'exonératon de la taxe sur les concerts et spectacles.

 

1937 : Les musiciens regrettent que les dirigeants des associations qui sollicitent la fanfare ne se déplacent pas pour leur concert.